Cantal. À l’occasion de la sortie d’un livre, rencontre avec Louis-Jacques Liandier, ancien maire de Vic-sur-Cère

L’ancien maire de Vic-sur-Cère, Louis-Jacques Liandier, vient de sortir un livre sur l’Ouest américain. Interview.

Publié le 18 Juil 20 à 10:08

Première séance de dédicace du livre. Elle s'est déroulée à la librairie " La Venue " à Vic-sur-Cère.
Première séance de dédicace du livre. Elle s’est déroulée à la librairie  » La Venue  » à Vic-sur-Cère. (©GR)

Louis – Jacques Liandier vient de sortir sa sixième publication « Le Cœur à l’Ouest » (Éditions Amalthée). Ce livre se veut à la fois une invitation à découvrir l’Ouest américain. Dans ce décor hors du commun, la chasse à l’homme que l’auteur nous propose trouvera un dénouement inattendu qui tiendra le lecteur en haleine et en questionnement jusqu’au bout de ce récit.

En pleine actualité avec la mort de George Floyd

L’actualité récente est là pour nous la rappeler avec la mort de George Floyd, afro-américain dans une affaire de violence policière lors de son interpellation par un policier blanc à Minneapolis, dans le Minnesota.

Lire aussi : Aurillac. Les animations de l’été aurillacois se dessinent entre incertitude et prudence

Célébrer une nature sauvage

Après une carrière politique bien remplie en tant que maire de Vic-sur-Cère (25 ans) puis conseiller départemental de longues années mais aussi un talent d’écrivain affirmé avec à votre actif cinq romans, poèmes et albums publiés, vous entraînez le lecteur dans la fiction avec votre dernier livre. Quelles ont été vos motivations pour vous lancer dans ce road movie ?

« J’ai eu la chance d’effectuer plusieurs séjours dans l’Ouest américain et canadien, avec ma femme et mon fils. Voyages préparés avec l’aide de mon ami et premier éditeur Yves Berger, aujourd’hui disparu, a qui ce livre est d’ailleurs dédié. Directeur littéraire chez Grasset, Yves fut sans doute le plus grand spécialiste au monde des Indiens d’Amérique. Grâce à lui nous avons fait des pérégrinations de près de dix mille kilomètres, sillonnés dans tous les sens plus d’une douzaine d’États, et surtout pénétré et séjourné dans plusieurs réserves, rencontré des personnages hors du commun. C’est à la fois le désir de célébrer une nature sauvage et magnifique, une histoire épique exaltée par une littérature et une filmographie très riches. »

Une défense des Indiens

Vous semblez vouer une attirance très forte à ce grand pays que sont les États-Unis d’Amérique. Que représente-t-il à vos yeux car le modèle économique, social et environnemental qu’il incarne est souvent décrié dans le monde ce qui entraîne des tensions politiques fortes entre les États ?

« Bien entendu, je ne souscris pas au modèle économique des USA basé exclusivement sur le profit, souvent au détriment de la nature justement. Cependant mon roman n’est en aucune façon une sorte de pamphlet anti-américain. Il fallait beaucoup de courage pour vivre dans l’Ouest au 19ème siècle. Il y a certes dans ce livre une défense des Indiens, qui, pour la plupart vivent dans des conditions difficiles. Bien sûr, ce livre, en plus de célébrer la magnificence de l’Ouest et l’âpre beauté de son histoire est aussi une sorte de plaidoyer pour eux, qui bien avant nous, étaient de véritables écologistes. »

Lire aussi : Cantal. Le concert de DJ Snake diffusé au cinéma d’Aurillac, le Cristal

Vous proposez au lecteur une intrigue où se mêlent des sujets majeurs d’actualité à eux seuls comme le terrorisme, le renseignement et les services secrets, la découverte de paysages grandioses, l’histoire tourmentée des hommes qui ont forgé et façonné cette nation multi raciale. Au final quels enseignements en retirez-vous et quelles réflexions et réactions de la part vos lecteurs souhaitez vous susciter ?

« Au final, ce roman raconte aussi une histoire d’amour entre un père et son fils. »

Propos recueillis par GR.

https://actu.fr/loisirs-culture/cantal-a-l-occasion-de-la-sortie-un-livre-rencontre-avec-louis-jacques-liandier-ancien-maire-de-vic-sur-cere_34956711.html


Louis – Jacques Liandier, professeur de français au collège institution Saint Eugène à Aurillac

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close