Le vélorail du Pays de Mauriac (Cantal) de nouveau sur la bonne voie

Publié le 30/06/2020 à 06h43

Le vélorail du Pays de Mauriac (Cantal) de nouveau sur la bonne voie

Le départ du parcours s’effectue depuis Drugeac, à quelques mètres de l’ancienne gare. © Dorian Loubier

À compter du mercredi 1er juillet, les draisines du Pays de Mauriac sont ouvertes tous les jours jusqu’au 30 août. L’occasion de faire du tourisme autrement…

La publicité n’est pas mensongère. Le vélorail est effectivement un moyen de transport à la fois écologique (il utilise la force des mollets), touristique (il permet de découvrir des paysages uniques), architectural (trois tunnels et trois viaducs sont franchis au cour du périple), et convivial (on est quatre par vélorail).
Bien qu’ouvert au public depuis le 25 juin, le vélorail du Pays de Mauriac est ouvert à compter d’aujourd’hui sept jours sur sept jusqu’au 30 août.

L’ancienne ligne des “Auvergnats de Paris”

Au départ du charmant village de Drugeac, à moins de 20 m de l’ancienne gare, le parcours proposé s’étire sur 7,2 km (aller et retour) jusqu’au village de Salins et sa célèbre cascade sur la rivière l’Auze. À ce point, au viaduc de Salins, il est possible aux utilisateurs des draisines d’aller découvrir la cascade. Une pause d’environ 30 minutes est proposée par les animateurs. Le temps pour eux de faire pivoter les draisines dans le bon sens pour le retour à Drugeac.

En deux heures, environ, de balade les visiteurs auront l’occasion de découvrir les paysages d’un autre point de vue, celui que connaissaient les passagers de l’ancienne ligne de chemin de fer dite “des Auvergnats de Paris”, définitivement abandonnée en 1994, après un lent déclin.

A la force des bras pour les employés qui doivent faire pivoter la draisine pour qu’elle circule dans le bon sens.

Les lignes sont alors cédées aux collectivités locales. En 1997, un service de vélorails est créé entre Mauriac et Drugeac par la société Monfort. Remplacée en 2008 par un syndicat mixte intercommunal, dissous deux ans plus tard. Depuis, la partie sud de la ligne est exploitée par une société privée (en délégation de service public), et la partie nord (de Drugeac à Mauriac) en régie directe par le Pays de Mauriac.

A la force des mollets pour les touristes.

L’accueil est assuré cette année, par Loïc Roussel, pour sa troisième saison, et Kévin Lamarche. « Nous expliquons le parcours, le fonctionnement des vélorails et les règles de sécurité. Et nous accompagnons les touristes », explique Loïc Roussel. Les deux employés estivaux ont aussi en charge l’entretien du matériel, la mise en place des règles sanitaires liées au Covid-19, et à leur respect.

Au départ, à Drugeac, un grand espace de parking a été aménagé et peut aussi accueillir les camping-cars. Dans le bourg, à l’issue de la balade, il est possible de se rafraîchir au bar de la Poste, qui accepte que l’on vienne pique-niquer sur la terrasse…

Bruno-Serge Leroy

Pratique. Du 1er juillet au 30 août, ouvert tous les jours. En septembre, sur réservation. Trois départs quotidiens (11 heures, 14 h 30 et 17 h 30). Plus d’informations sur le site de l’office de tourisme du Pays de Mauriac (www.tourisme-paysdemauriac.fr).
Les réservations sont vivement conseillées au 04.71.40.54.18.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close