Cantal. Tour de France : Romain Bardet veut y réussir « le meilleur résultat possible »

L’Auvergnat, Romain Bardet, qui a reconnu la 13ème étape du Tour de France entre Châtel-Guyon et le Puy Mary qui aura lieu le 11 septembre 2020, se confie avant la Grande Boucle.

Publié le 23 Juin 20 à 8:02

Romain Bardet, coureur d'AG2R la Mondiale, se confie à quelques jours du départ du Tour de France 2020.
Romain Bardet, coureur d’AG2R la Mondiale, se confie à quelques jours du départ du Tour de France 2020. (©NG/photo d’archive.)

Natif de Brioude (Haute-Loire), le coureur cycliste d’AG2R la Mondiale, Romain Bardet est aussi attaché au Cantal de par, notamment, ses attaches familiales du coté de son père et une arrière-grand-mère qui a été boulangère à Saint-Mamet.

Reconnaissance de l’étape du Puy Mary

Dans le cadre « d’un partenariat » entre Romain Bardet et Cantal Destination, la reconnaissance de l’étape avait été imaginée dès l’annonce du Tour 2020 alors que le champion auvergnat n’était pas inscrit à la course. Romain Bardet qui participera au Tour, a réalisé l’étape en reconnaissance avec plusieurs coureurs : Romain Combaud (Delko Marseille), Boris Orlhac (Pro Immo) et Lucas Serrière (XC 63) ainsi que 3 coureurs du Puy-de-Dôme sur la portion entre Châtel Guyon et Lanobre puis 3 coureurs cantaliens de Lanobre au pas de Peyrol.

Et à quelques semaines du départ du Tour de France (le 29 août 2020 du côté de Nice), Romain Bardet se confie.

Une préparation avec le Dauphiné

Actu Cantal : Comment se passe la préparation au Tour de France ? Prévoyez-vous de faire des courses avant le Tour comme le Dauphiné par exemple ?

Romain Bardet : « Elle est particulière du fait de la situation sanitaire. Après 55 jours de confinement, j’ai été heureux de reprendre l’entrainement. Dans quelques jours, je serai de retour dans le collectif avec les premiers stages en vue du Tour de France. Nous avons bâti un nouveau programme de courses d’ici le Tour de France dont le Dauphiné fait partie. »

Romain Bardet à Saint-Flour le 15 juillet 2019, lors de l'étpage entre Saint-Flour et Albi.
Romain Bardet à Saint-Flour le 15 juillet 2019, lors de l’étpage entre Saint-Flour et Albi. (©NG/photo d’archive.)

A.C : L’entraînement durant le confinement a dû être particulier, non ? 

R.B : « J’ai respecté strictement le confinement tout en m’entraînant selon un programme préparé par mon entraîneur. J’ai fait beaucoup de home-trainer, qui n’est d’ordinaire pas ma tasse de thé mais s’est révélé utile. J’ai fait de la préparation physique et j’en ai profité pour profiter de ma famille et de mon fils né juste avant le confinement. »

A.C : Dans quel état d’esprit abordez-vous ce Tour 2020 ? Avec une obsession moindre sur le classement général ?

R.B : « Pour y réussir le meilleur résultat possible avec une équipe motivée et performante dans des circonstances particulières. Il n’y a pas de raison de ne pas être au départ. »

Lire aussi : Cantal. Saint-Flour a fait la fête au Tour de France : retour en images et vidéos

A.C : Etes-vous confiant sur la tenue du Tour au vu des circonstances, est-ce qu’il faut le maintenir cette année à tout prix ?

R.B : « Je fais confiance aux autorités sanitaires et aux organisateurs du Tour de France. S’ils estiment que les conditions sont réunir pour disputer le Tour de France, il n’y a pas de raison de ne pas être au départ. »

Effervescence lors du Tour de France, à Saint-Flour le 15 juillet 2019.
Effervescence lors du Tour de France, à Saint-Flour le 15 juillet 2019. (©NG/ photo d’archive.)

Les principaux favoris ?

A.C : Comment voyez-vous le Tour cette année, et quels sont les principaux favoris ?

R.B : « Aujourd’hui, il est impossible de savoir qui sera en forme et qui sera l’homme en forme. C’est un Tour très montagneux, très difficile et très excitant. »

A.C : Un petit mot sur l’étape qui arrive au Puy Mary ?

R.B : « C’est une étape magnifique, un condensé du meilleur de l’Auvergne avec une arrivée et un départ difficiles. »

A.C : Avez-vous le temps de venir de temps en temps dans le Cantal au vu de ses attaches familiales ?

R.B : « J’aime le Cantal et j’y viens régulièrement. Pour mes attaches familiales mais aussi parce que c’est l’endroit parfait pour le vélo que j’aime. Les paysages sont magnifiques, les parcours exigeants et on roule en toute sécurité. »

https://actu.fr/sports/cyclisme/cantal-tour-de-france-romain-bardet-veut-y-reussir-le-meilleur-resultat-possible_34429549.html

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close