Découvrez ces 5 produits made in Auvergne exposés à l’Elysée

Samedi 18 et dimanche 20 janvier, 120 produits, tous made in France, seront exposés à l’Elysée à Paris. Parmi eux, 5 produits ont été confectionnés en Auvergne. Ils ont été retenus suite à un concours.
 

Par Catherine Lopes Publié le 16/01/2020 à 17:35 Mis à jour le 17/01/2020 à 10:25 Samedi 18 et dimanche 2 janvier, une exposition du fabriqué en France est organisée au palais de l’Elysée à Paris. L’occasion pour des entreprises implantées en région de montrer leur savoir-faire. Un concours a été organisé et 1 750 dossiers ont été reçus. Un jury a retenu 120 produits, parmi lesquels 5 objets conçus en Auvergne.

Chêne Bois pour l’Allier

Afin de représenter le département de l’Allier, l’entreprise Chêne Bois, basée à Cérilly, a été retenue. Elle appartient au groupe Chêne et Cie. La société, qui compte 34 salariés, produit des merrains, c’est-à-dire des planches qui servent à la fabrication de barriques de vins haut de gamme. Vincent Lefort, dirigeant de Chêne Bois, souligne : « La merranderie est tout sauf de la scierie classique. L’objectif est de fabriquer un merrain étanche et qui peut se cintrer. Nous travaillons à partir de chênes de la forêt de Tronçais, la plus belle de l’Allier. Nos clients sont les plus grands vignobles de la planète : Californie, Bordelais, Cognac, Bourgogne, Espagne, Italie, Portugal ou encore Afrique du Sud. Nous sommes très fiers d’avoir été retenus pour l’exposition du fabriqué en France ».

Interscience/Interlab pour le Cantal

Le Cantal est mis à l’honneur à travers la station d’incubation ScanStation, produite par la société Interscience/Interlab. L’entreprise cantalienne, basée à Mourjou, présentera à l’Elysée une station d’incubation et de comptage de colonies en temps réel, qui permet de voir la croissance d’une bactérie. Suzanne Jalenques, directrice de la communication, précise : « Nous équipons des laboratoires d’entreprises qui font des analyses de qualité, dans l’agro-alimentaire, la cosmétique, la pharmaceutique et la recherche. Dernièrement des ScanStation ont été expédiées aux USA, au Japon, en Italie, en Arabie Saoudite et au Mexique pour équiper les laboratoires de pointe. Cette participation à l’exposition du fabriqué en France nous rend heureux. C’est une petite consécration ».

Deux représentants pour la Haute-Loire : Blanc Bonnet et Fontanille

Pour représenter la Haute-Loire, deux entreprises ont été sélectionnées. La première est la société Blanc Bonnet, qui produit des bonnets et des accessoires aux ateliers Peyrache, à Saint-Didier-en-Velay. Corinne Gaudic, présidente de l’entreprise, a repris en 2015 les ateliers de production créés en 1871. Ils étaient alors en liquidation judiciaire et comptent à l’heure actuelle 30 salariés. Elle explique : « Cette exposition est pour nous une très bonne nouvelle, nous sommes très honorés. Il s’agit d’une belle mise en avant de notre savoir-faire. Nous espérons des retombées commerciales. En plus, c’est formidable, cela tombe dans la bonne saison du bonnet ».

Nouvelle collection 2020 #blancbonnet #madeinfrance !

Modèle La Clusaz certifié Origine France Garantie @Certif_OFG !

Déjà disponible sur https://t.co/SS3qAoWXWG pic.twitter.com/mx8T3hn5DS— Blanc Bonnet (@blanc_bonnet) November 2, 2019

Autre entreprise altiligérienne présente à l’Elysée, la dentelle fuseaux de la SCOP Fontanille. Le projet consiste à créer une dentelle capable de servir de support au renouvellement des cellules de corail. A cause du réchauffement climatique, les cellules de corail sont menacées de disparition. Il y a 7 ans, cette entreprise a bien failli disparaître elle aussi. Mais grâce à ses salariés, elle a survécu, elle est devenue un SCOP, une société coopérative et participative. Plus récemment, elle a obtenu le label « entreprise du patrimoine vivant ».

Chambriard pour le Puy-de-Dôme

Dernier département auvergnat retenu : le Puy-de-Dôme, avec le couteau pliant le Thiers, de la Coutellerie Chambriard. Dans les archives familiales du coutelier thiernois, il faut remonter à 1880 pour découvrir que la branche maternelle de la famille Chambriard forgeait déjà des ciseaux avant que l’usine de couteaux de table Chambriard ne voit le jour dans les années 1950. Aujourd’hui, l’entreprise puydômoise compte deux magasins installés à Thiers et un atelier entièrement consacré au couteau « Le Thiers par Chambriard », un couteau né en 1998 devenu l’icône de la capitale de la coutellerie française. La participation de la Coutellerie à l’exposition à l’Elysée a été saluée par la préfecture du Puy-de-Dôme sur Twitter. 

Un #JeudiPhoto artisanal grâce à la Coutellerie Chambriard de Thiers. Ce couteau a été choisi pour représenter le savoir-faire coutelier du #PuydeDôme et sera exposé ce week-end à l’Elysée pour la Grande Exposition du #FabriquéenFrance ! Bravo à la Coutellerie Chambriard !! 👏👏 pic.twitter.com/xtGhsiH6o2— Préfète du Puy-de-Dôme (@Prefet63) January 16, 2020

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/decouvrez-ces-5-produits-auvergnats-made-in-france-exposes-elysee-1775241.html

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close