Qui sont les quatre restaurants cantaliens au palmarès 2020 des Bib Gourmand ?

Pour la deuxième fois, les Bib Gourmand ont récompensé Sodade, le second restaurant de Serge Viera à Chaudes-Aigues.
Avec lui, comme l’an passé, les Quatre saisons à Aurillac, l’Hostellerie de Saint-Clément, à Vic-sur-Cère, et l’Auberge des montagnes, à Pailherols.

On prend les mêmes, et on recommence : le palmarès des Bib Gourmand 2020 a été révélé ce lundi 20 janvier par le guide Michelin.
Si, au niveau national, 72 nouvelles tables font leur apparition, les quatre restaurants cantaliens récompensés cette année l’étaient déjà l’an passé.

Sodade, à Chaudes-Aigues

Après la consécration, la confirmation : la table d’Aurélien Gransagne, qui s’est vu confié la cuisine du restaurant Sodade
à Chaudes-Aigues par le chef doublement étoilé Serge Vieira, initiateur du projet, conserve le Bib Gourmand obtenu en 2019…
après six mois d’ouverture seulement.
Avec le restaurant du Château de Couffour, deux étoiles, et Sodade,
a cité caldaguès invite toujours autant à la pause gastronomique sur la route du sud…

Moins connus que les fameuses étoiles, les Bib Gourmand du guide Michelin consacrent de bonnes tables accessibles,
qui offrent un menu complet à moins de 34 €.

Les Quatre saisons à Aurillac

C’est une bonne surprise pour Didier Guibert, chef des Quatre saisons depuis douze ans.
Une bonne surprise car « en février, je ne voulais plus y être du tout, j’avais écrit un courrier, explique-t-il, regrettant une mauvaise expérience.
Ils m’avaient recontacté, mais je me demandais un peu où je serai… »
Depuis sa première apparition au palmarès, il y a dix ans, « J’ai appris à me libérer de tout cela, on rentre dans un système sans même s’en apercevoir.
Aujourd’hui, je n’ai pas de pression du tout. »
Pour le chef, l’impact du Bib est difficile à quantifier, mais associe son restaurant à l’image d’excellence que véhicule le guide,et qui sied, visiblement, bien à son établissement.

L’Hostellerie Saint-Clément, à Vic-sur-Cère

Pour les anciens, le guide Michelin reste une référence.
Il y en a qui me disent : “Je préfère descendre dans un Bib que dans un étoilé !”
Christian Guyon (Chef de l’Hostellerie Saint-Clément)
Depuis près de vingt ans, l’établissement reste dans le palmarès, « et il faut s’accrocher ! »,
continue le patron.

Sa recette ?
Du local, avec du cochon typiquement cantalien, le capelin, de la salers, ou à la limite de l’aubrac côté viande.
De quoi continuer la belle histoire : les réservations pour l’hiver sont déjà bien avancées sur les hauteurs de la vallée de la Cère.

L’Auberge des montagnes, à Pailherols

Malgré la diversification de l’activité – autour du restaurant, il y a aussi de l’hôtellerie, ou encore un spa –,
le Bib Gourmand garde son importance pour l’Auberge des montagnes, à Pailherols :
« Pour des clients qui sont en long séjour, le Bib les sécurise, explique Vincent Fages, cogérant,
qui relativise l’impact d’Internet. Ceux qui ont le Michelin, ils croisent les données.

Et le guide, ce n’est pas du virtuel. »
Reste que la récompense fait travailler le chef Stéphane Dubois, qui doit donc proposer un menu avec un excellent rapport qualité-prix, pour moins de 34 € donc. Pari réussi, depuis une dizaine d’années maintenant, sur les hauteurs de Pailherols.

Pierre Chambaud

https://www.lamontagne.fr/aurillac-15000/actualites/qui-sont-les-quatre-restaurants-cantaliens-au-palmares-2020-des-bib-gourmand_13727098

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close