Triplement étoilé à Singapour, l’Auvergnat Julien Royer brille à Hong Kong avec son second restaurant

Meilleure table d’Asie, Top 20 mondial et troisième macaron pour Odette à l’automne. L’année brillante du chef Julien Royer, originaire du Cantal, se poursuit à Hong Kong cette fois où son restaurant Louise a reçu sa première étoile au Michelin, mardi 17 décembre.

2019 est définitivement l’année du chef cantalien Julien Royer. Jonchée de distinctions, elle se termine avec une nouvelle étoile. Pas pour Odette, son restaurant de Singapour qui porte le prénom de sa grand-mère maternelle du nord Cantal, déjà hissé sur le toit de l’Asie en mars de cette année et gratifié de trois macarons en septembre.

Cette fois, c’est sa jeune table, Louise, hommage à son aïeule paternelle Jeanne-Louise, qui est honorée. Cet établissement, situé à Hong Kong, vient de décrocher sa première étoile au guide Michelin. Il fait partie des dix lauréats de cette édition, distingués mardi 17 décembre à Hong Kong et Macao.

« Bravo à toute cette incroyable équipe de rêve pour cette incroyable distinction », s’est félicité le chef Julien Royer qui, depuis Singapour, où il s’est bâti l’une des plus belles tables du monde, suit attentivement la progression de son deuxième bijou. S’il se rend régulièrement dans les cuisines de Louise, l’Auvergnat en a laissé les clefs, au quotidien, au chef Franckelie Laloum.

Au Journal de 20 heures

À travers ses deux restaurants asiatiques et les prénoms de ses grands-mères, Julien Royer rend hommage à ses racines cantaliennes, lui qui a grandi en pays de Mauriac et à Riom-ès-Montagnes.

En octobre, le chef de 37 ans, qui a ouvert ses cuisines au journal de 20 heures de France 2, samedi 14 décembre, se confiait à La Montagne à propos de ce succès qui a marqué son année  : « On sait d’où on vient, on garde les pieds sur terre. On sait que tout ça peut être éphémère donc on le prend avec plaisir quand c’est là. Le jour où ce ne sera plus le cas, la vie continuera. » Pour l’instant, la réussite se poursuit.

Malik Kebour

https://www.lamontagne.fr/aurillac-15000/loisirs/triplement-etoile-a-singapour-l-auvergnat-julien-royer-brille-a-hong-kong-avec-son-second-restaurant_13709222/

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close