La gentiane pousse habituellement dans les régions de moyenne montagne comme l'Auvergne

Décrite dès l’Antiquité pour ses vertus thérapeutiques et énergisantes,
la gentiane fait partie de ces plantes qui sont une ressource naturelle de bienfaits,
à portée de main des cueilleurs.
Que cela soit pour ses effets curatifs contre les maux d’estomac, les coliques
ou encore pour lutter contre l’asthénie et procurer un bien-être tonique,
la gentiane est l’un des remèdes phare en phytothérapie.

Histoire de l’utilisation de la gentiane en phytothérapie

Selon la tradition antique, ce fut un grand roi d’Illyrie, nommé Gentius,
qui l’aurait utilisée en plante médicinale et lui aurait donné son nom.
On peut citer comme première référence le célèbre médecin grec Dioscoride, du Ier siècle, qui l’évoqua dans ses écrits.
Elle fut aussi citée par Gallien et Pline qui l’utilisèrent dans leur pratique et théorisèrent son action.

C’est dire l’ancienneté de son usage en médecine et en phytothérapie.
Tout au long des siècles, elle fut utilisée pour lutter contre les troubles digestifs et les dysfonctionnements de l’organisme,
quasi-panacée universelle. En Afrique et dans d’autres pays infectés, on lui attribuera un effet thérapeutique contre la malaria.
Aujourd’hui, aussi bien par les laboratoires pharmaceutiques qu’en herboristerie médicinale,
la gentiane est l’une des plantes les plus prises en compte pour ses indications reconnues.

Description botanique de la gentiane

La gentiane pousse habituellement dans les régions de moyenne montagne, à une altitude comprise entre 800 et 1 500 m.
C’est une plante vivace, herbacée, d’une couleur verdâtre et qui peut atteindre une hauteur de 2 m.

Sa tige non ramifiée porte des feuilles opposées et nervurées.
Sa floraison, intervenant de juin à août et dix ans après sa plantation,
donne des fleurs jaunes dont la capsule ovoïde contient des graines.
Ses racines épaisses, seule partie utilisable en herboristerie médicale, peuvent dépasser 1 m de long.
Sa cueillette est généralement effectuée par des professionnels.

Composition de la gentiane

Parties utilisées

Ses racines ainsi que le rhizome sont, après nettoyage, tronçonnage et séchage, utilisés en phytothérapie.

Principes actifs

Parmi les principes actifs synthétisés, on trouve des sécoiridoïdes (amarogentine, sweroside)
des alcaloïdes (gentiannine, gentianidine),
des glucosides (gentiopicroside), des flavonoïdes.

Propriétés médicinales de la gentiane

Utilisation interne

Troubles gastro-intestinaux : gastrites, coliques, flatulences, diarrhées, vomissements, nausées, digestions difficiles,
atonie intestinale, élimination des parasites et vers intestinaux.
Problèmes hépatiques : décongestion du foie, stimulation de la vésicule biliaire, ictères (jaunisse).
Etat général : tonifiant, purification de l’organisme, asthénie, oxydation cellulaire.

Utilisation externe

Dermatologie : résorption des cicatrices, dermatoses inflammatoires, décongestion cutanée, plaies infectées.

https://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/gentiane.htm

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close