Combien de cerfs vivent dans le massif de l’Alagnon, à cheval sur le Cantal et la Haute-Loire ?

Plus de six cent cinquante chasseurs, techniciens des fédérations du Cantal et de la Haute-Loire et autres bénévoles
ont procédé à une opération d’envergure de comptage des cerfs sur le massif de l’Alagnon.

Combien y a-t-il de cerfs dans le massif de l’Alagnon??
« 1.565 », répondent les fédérations départementales des chasseurs du Cantal et de la Haute-Loire
qui ont coorganisé une opération de comptage des animaux sur ce territoire de près de 70.000 hectares.

Plus de 650 bénévoles, dont 30 % de non-chasseurs, ont répondu à l’appel et se sont présentés quatre fois dans le week-end,
samedi 12 et dimanche 13 octobre. Deux fois au lever du jour et deux autres au coucher du soleil, pour répertorier le nombre d’animaux,
comptabiliser les mâles, les femelles et les jeunes.

Des milliers d’hectares à ratisser

Samedi, aux alentours de 17 heures, pour le seul secteur de Massiac, ils étaient vingt-cinq personnes à pointer.
Des bénévoles qu’Arnaud Lafon, technicien à la fédération du Cantal, a réparti en binôme, pour ratisser près de 2.000 hectares.

Feuille de comptage et jumelles à la main, les équipes avaient alors fort à faire
et devaient rester concentrées pour écouter les cerfs bramer, mais surtout les observer.

« On ne compte que ceux qu’on voit », a précisé le technicien avant de donner le top départ.
Et de rappeler que « la première sortie, on essuie les plâtres?; la deuxième, on peaufine?;
la troisième, on confirme et la quatrième, on vérifie ».

Car pas question de partir à l’affût des animaux au hasard.

Des secteurs de comptage de 100 hectares chacun ont été prédéfinis, en fonction des places de brame connues.
Sur les 70.000 hectares que compte le périmètre de la fédération du Cantal et de la Haute-Loire, seuls 40.000 hectares
ont été passés au crible, à travers trente-six communes (vingt dans le Cantal et seize en Haute-Loire).

Une population stable

À l’issue des quatre sorties, ce sont 1.565 animaux qui ont été aperçus, dont 461 mâles, 1.024 femelles et jeunes.
80 d’entre eux n’ayant pas pu être classés par manque d’information sur leur âge ou leur sexe.
Un chiffre stable par rapport au dernier comptage, il y a six ans, qui avait permis d’en répertorier 1.534.

Ce résultat viendra compléter les données recueillies lors des suivis annuels des fédérations de chasseurs,
mais permettra surtout de définir les politiques de gestion des cerfs,
dont les populations ont plutôt tendance à augmenter sur le Massif central depuis une dizaine d’années.

L’année prochaine, cette méthode de comptage interdépartementale, mise en place en 2010
lorsque les cinq fédérations de Corrèze, Creuse, Cantal, Haute-Loire et Lozère ont créé l’observatoire des cerfs du Massif central,
sera menée sur le département de la Creuse.

Isabelle Barnérias

https://www.lamontagne.fr/massiac-15500/actualites/combien-de-cerfs-vivent-dans-le-massif-de-lalagnon-a-cheval-sur-le-cantal-et-la-haute-loire_13664074/

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close