Tour de France en Auvergne en 2020 : à quand remontent les derniers passages à Clermont-Ferrand et au puy Mary ?

Clermont-Ferrand n’a plus accueilli d’étape du Tour de France depuis 1988. Cette parenthèse de l’histoire devrait se refermer en 2020 quand le puy Mary, dans le Cantal, pourrait être sur la carte de la Grande boucle non pas pour voir passer le peloton mais pour servir de ligne d’arrivée pour une étape.

Brioude et Saint-Flour ont accueilli le Tour de France cet été. On ne devrait pas attendre très longtemps pour écrire une ligne supplémentaire dans cette belle histoire entre l’épreuve cycliste et l’Auvergne.

Clermont-Ferrand a reçu à treize reprises le Tour de France (onze départs d’étape, deux arrivées). Et les départs ont souvent été associés à des conclusions, la veille, au sommet du puy de Dôme.

Dernier passage en 1988 à Clermont-Ferrand

Il faut remonter en 1951 pour voir apparaître Clermont sur la carte d’un Tour avec l’arrivée de la neuvième étape (Limoges-Clermont remportée par… le local Raphaël Geminiani) et le départ de la dixième (en direction de Brive). En 1952, le maillot jaune est porté par Fausto Coppi lors du contre-la-montre Clermont-Vichy. La veille, l’Italien était devenu le premier coureur à s’imposer au sommet du géant des Dômes.

En 1959, la préfecture du Puy-de-Dôme est à la fête pendant trois jours (arrivée de l’étape partie d’Aurillac, contre-la-montre de 12,5 km vers le puy de Dôme remporté par Federico Bahamontes, départ de l’étape vers Saint-Etienne).

En 1964, 1967, 1969 et 1971, les départs d’étapes se succèdent avec des grands noms comme Jacques Anquetil et Eddy Merckx en maillot jaune.
En 1983, le contre-la-montre vers le puy de Dôme, cette fois sur une distance de 15,6 km, est de nouveau au programme.
Puis ce sont les départs pour Nevers (1986 avec Greg LeMond en jaune) et pour Chalon-sur-Saône (1988 avec Pedro Delgado comme leader du classement) qui restent comme les deux derniers épisodes de l’histoire du Tour de France avec le sommet du puy de Dôme pour une arrivée et la ville de Clermont-Ferrand pour un départ.
Le pas de Peyrol habitué des passages du Tour

Du côté du Cantal, si le Tour de France devait, en 2020, connaître une arrivée d’étape au puy Mary (plus exactement au pas de Peyrol), ce serait tout simplement une première. Jusque-là, ce site a été régulièrement emprunté par le peloton mais pas pour un final d’étape.

En 2004, le Tour de France passe par le puy Mary. On est le 14 juillet et Richard Virenque va aller décrocher une superbe victoire à Saint-Flour.

Les villes-étapes ont été Aurillac (six arrivées, sept départs dont le dernier en 2011), Saint-Flour (trois arrivées dont celle qui a marqué les esprits du 14 juillet 2004 avec la victoire de Richard Virenque et trois départs dont celui de 2011 où Thomas Voeckler enfilait un maillot jaune qu’il n’allait plus quitter pendant onze jours), Arpajon-sur-Cère (qui avait été la plus petite ville étape du Tour de France 2016) ou encore le Lioran (en 1975 et en 2016).

S’il n’a pas été ligne d’arrivée, le pas de Peyrol a donc régulièrement été, depuis 1959, franchi lors du Tour. A dix reprises le peloton s’est retrouvé ainsi sur les flancs du puy Mary.

Et si, en 2020, l’option d’une ascension par le col de Néronne est retenue, les 5,4 km avant l’arrivée proposeront une pente affichant une moyenne de 8,1 %.

Gilles Lalloz

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/sports/tour-de-france-en-auvergne-en-2020-a-quand-remontent-les-derniers-passages-a-clermont-ferrand-et-au-puy-mary_13637581/


https://www.lamontagne.fr/mauriac-15200/actualites/en-1959-le-cantalien-louis-bergaud-passait-en-tete-le-col-du-puy-mary-lors-dune-etape-du-tour_11985109/

En 1959, le Cantalien Louis Bergaud passait en tête le col du puy Mary, lors d’une étape du Tour

Louis Bergaud, dit « la puce du Cantal », a participé à sept reprises au Tour de France, décrochant même deux victoires d’étapes. Et puis il y a ce 9 juillet 1959 : ce jour-là, il passait en tête au pas de Peyrol…

En ce jeudi 9 juillet 1959, il fait beau sur le Cantal. La foule est au rendez-vous sur le bord des routes, au lendemain d’une étape restée dans les mémoires : pour leur premier passage dans le département, entre Albi et Aurillac (219 km), les cyclistes du Tour de France ont sombré par dizaines dans la fameuse montée de Vieillevie-Montsalvy. Sous la chaleur, le Cantalien Louis Bergaud fait partie de ceux qui résistent à cette « grande lessive » du 8 juillet, comme le définit un quotidien sportif à l’époque. La « puce du Cantal » décroche une belle 10 e place. « Tout au long de ma carrière, j’ai eu un avantage : je récupérais plutôt bien », raconte aujourd’hui le Mauriacois.
« J’étais à fond depuis Aurillac »

En ce jeudi 9 juillet 1959, « Lily » se sent donc plutôt en jambe. « C’était chez moi, on partait d’Aurillac pour rejoindre Clermont-Ferrand, je me suis dit que mes supporters seraient là au bord des routes », sourit l’ancien cycliste. Au 30 e kilomètre, la puce s’envole, avec deux autres coureurs, vite rejoints par un quatrième. « J’ai crevé, mais je suis vite reparti », raconte-t-il. Après un passage par Salers, le petit groupe attaque la montée du pas de Peyrol, par la D680. Lily Bergaud est en forme. Un à un, ses compagnons d’échappée lâchent la roue du Cantalien qui passe en tête au col du puy Mary, « follement ovationné par une foule énorme », racontera un commentateur de l’époque à la télévision. « J’ai souffert quand même, j’étais à fond depuis Aurillac, concède Louis Bergaud. Par contre, cette montée en venant de Salers, elle est raide, mais elle n’est pas très longue, on ne peut pas faire de grandes différences. » Qu’importe. Le Mauriacois a réussi son coup de force : s’il se fait rejoindre dans la descente, et finit finalement 13 e de l’étape à Clermont-Ferrand, il marque les esprits cantalous.
« Le Tour, comme un feuilleton »

Cinquante-six après, le Tour de France empruntera la même montée du pas de Peyrol, mercredi prochain. Le pronostic de la puce ? « Ça va attaquer, Beaucoup vont vouloir décrocher le maillot à pois donc ça devrait être animé. Mais à mon avis, Bardet ne va pas partir seul, c’est le début du Tour et il joue le classement général. » Lui envisage plus une étape comme en 2004, lorsque Richard Virenque s’était imposé entre Limoges et Saint-Flour, via là aussi le pas de Peyrol, à l’issue d’une échappée de 208 km. « Entre Limoges et Mauriac, ce n’est pas plat non plus, il y a des bosses ! Même si ces gars-là ne se fatiguent jamais… »

D’ici là, comme chaque année, Louis Bergaud sera au rendez-vous devant sa télévision, dès aujourd’hui avec le départ de la Grande boucle en Normandie. « C’est un acharné, de 11 heures à 18 heures, il regarde le Tour », raconte sa femme Renée. « C’est toujours spécial, confirme l’intéressé. C’est spécial parce que j’ai fait le Tour sept fois mais même pour ceux qui ne font pas de vélo, on se laisse vite prendre au jeu, c’est comme un feuilleton ! »

Mercredi, en revanche, la télévision restera éteinte. En compagnie notamment de son petit-fils Louis, cycliste lui aussi, Lily sera sur la route du Tour. Où ? Mystère. « Il y a un sprint intermédiaire juste devant la maison, à Mauriac, explique-t-il. Ce sera la première fois qu’il passe aussi près de chez moi… » S’il n’est pas à Mauriac, Lily se rendra à l’arrivée, au Lioran, pour « revoir quelques anciens ». Les Poulidor et autres Thévenet, « des amis », qu’il retrouvera quoi qu’il en soit le lendemain jeudi, au village départ à Arpajon-sur-Cère. Ce jour-là, les cyclistes s’en iront vers Montsalvy et Vieillevie…

Arthur Cesbron

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close