Les images du département du Cantal jalonnent l’histoire du septième art

Il ne dit pas toujours son nom à l’écran, mettant en avant ses grands espaces préservés et ses châteaux. Il n’est parfois que furtif, deviné. Pourtant, le Cantal aime le cinéma. Et les tournages de films dans le département jalonnent l’histoire du septième art.

Le Cantal a inspiré nombre de metteurs en scène. La liste sera forcément non exhaustive mais, en remontant dans le temps, on peut citer Jean Grémillon, venu tourner Lumière d’été, pendant la Seconde Guerre mondiale en 1942. Jacques Prévert au scénario, Madeleine Robinson, Pierre Brasseur, Madeleine Renaud devant la caméra… ainsi que le barrage de l’Aigle, alors en construction, et Chalvignac,

Difficile aussi d’oublier Jean Delannoy, venu mettre en images un scénario de Jean Cocteau, L’éternel retour. Dans cette transposition moderne de Tristan et Yseult, sortie en 1943, les spectateurs découvraient à l’écran Jean Marais, Madeleine Sologne… et le château de Pesteils, à Polminhac. Jean Marais reviendra dans le département en 1960, auréolé de son statut de star. A Lanobre, nul n’a oublié que Le Capitan a escaladé le château de Val à l’aide d’un poignard et qu’il a navigué en barque, avec sa belle, sur la retenue du barrage de Bort-les-Orgues. Les années 60 seront prolifiques pour le Cantal. En 1964, Jean-Pierre Mocky y tournera La grande frousse avec Bourvil, Jean-Louis Barrault et Francis Blanche. En 1964 toujours, Henri-Georges Clouzot imaginait L’enfer au pied du viaduc de Garabit.

Des grands espaces qui séduisent

Les grands espaces du département ont séduit tour à tour Gérard Oury et Jean Girault, maîtres ès comédies. Le premier a choisi la vallée de la Truyère, près du château d’Alleuze, pour immortaliser une scène de course-poursuite ; puis le plateau de la Chomette, près de Saint-Flour, pour des scènes avec des planeurs, le tout dans La grande vadrouille (1966). Le second a trouvé que les environs de Salers ressemblaient suffisamment à l’Écosse pour achever Les grandes vacances (1967), avec Louis de Funès.
Plus près de nous, Johnny Hallyday a fait étape à Saint-Chamant, en 1986, pour participer au Conseil de famille souhaité par Costa-Gavras, au côté de Fanny Ardant.

Quelle meilleure ambassadrice qu’une vache salers sur l’affiche pour rappeler que XXL, d’Ariel Zeitoun (1997), a été tourné entre Saint-Flour et Mandailles. Avant que L’extraterrestre (2000) ne sillonne le nord Cantal, d’Alleuze à Riom-ès-Montagnes, en passant par Murat et Saint-Amandin, devant la caméra de l’ex Inconnu Didier Bourdon.

En 2009, le viaduc de Garabit fait une apparition remarquable grâce à la caméra sur la voiture du personnage interprété par Richard Anconina, dans Camping 2, de Fabien Onteniente. En toute discrétion, Pierre Jolivet était venu tourner pendant quatre jours en juillet 2001, à la chapelle de Chastres, près d’Allanche, plusieurs scènes de son film Le frère du guerrier. Guillaume Canet, Vincent Lindon et François Berléand étaient les acteurs principaux de ce film dont le succès a été aussi discret que le tournage…

Le Cantal a été, pour des raisons pratiques ou esthétiques, l’unique décor de scènes d’un film dont l’action se déroule… ailleurs. À l’exemple du Pont de Cassandra, de George Pan Cosmatos. Le scénario balade le spectateur de Genève à l’Europe de l’est, à bord d’un train transportant mille passagers et un virus mortel. Mais ni Sophia Loren, Ava Gardner, Burt Lancaster et Richard Harris n’ont mis les pieds en terre cantalienne. Seuls les techniciens préparant la scène finale, simulant l’explosion d’un wagon…

En 2011, une guéguerre a opposé deux adaptations du célèbre film La guerre des boutons. La version de Christophe Barratier compte quelques scènes tournées à l’école de Chalinargues, choisie pour sa photogénie.

Bertrand Tavernier a tourné deux films dans le département. Holy Lola, qui traite de l’adoption au Cambodge. Certes, l’équipe n’était restée que deux fois deux jours au Falgoux en 2004. Mais séduit, le réalisateur reviendra en 2009 pour son épopée historique, La Princesse de Montpensier. Le Cantal a également reçu la visite de Harry, un ami qui vous veut du bien (2000). La maison qui sert de huis clos pour le film existe toujours, à La Roussière, à Pailherols.

Thierry Senzier

La Princesse de Montpensier. Bertrand Tavernier a investi le Cantal et le nord Aveyron pour le tournage de son 29e film, La princesse de Montpensier. Pendant trois semaines, l’équipe de 80 personnes, s’est posée au château de Messilhac, à Raulhac. Un lieu magique, quasiment dentique à l’origine.

La grande frousse. Jean-Pierre Mocky a investi Salers pendant un mois pour le tournage de ce film sorti sur les écrans en 1964, avec Bourvil en tête d’affiche. Des images ont aussi été réalisées au château d’Anjony, à Tounemire.

L’enfer. Romy Schneider et Serge Reggiani devant Garabit pendant le tournage du film d’Henri-Georges Clouzot en 1964. Le film ne sera jamais terminé.

Harry, un ami qui vous veut du bien. Tourné à l’autombe 1999, à la ferme de la La Roussière, sur la commune de Pailherols, le film de Dominik Moll, Harry un ami qui vous veut du bien, avait connu un vrai succès public.

L’éternel retour. Jean Marais et Madeleine Sologne rejoignant à cheval le château de Pesteils. On distingue la bâtisse sur l’affiche du film de Jean Delannoy.

https://www.lamontagne.fr/aurillac-15000/loisirs/les-images-du-departement-jalonnent-lhistoire-du-septieme-art_12527595/

Dernière saison (Combalimon), de Raphaël Mathie

Film tourné dans le Cantal.

 » Seul et sans descendance, Jean vit sur un plateau lunaire du sud de l’Auvergne, entoure? de quelques vaches. L’oeil toujours vif et rieur malgre? la fatigue de ses presque 70 ans, il est confronte? au tourment de la succession. Comment partir, quand on reste ? »

Cannes 2007: Sélection ACID Cannes

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/loisirs/ces-films-tournes-en-auvergne-selectionnes-au-festival-de-cannes_12420484/

Une palme d’or pour l’Auvergnat Maurice Pialat. Si aucun film tourné en Auvergne n’a jamais été récompensé sur la Croisette, un réalisateur auvergnat l’a été. En 1987, Maurice Pialat décroche la palme d’or du festival de Cannes, « à l’unanimité », pour son film Sous le soleil de Satan. Une récompense accueillie par des sifflets et des huées; des critiques qualifiant le film de « prétentieux, bavard et obscur ». “Si vous ne m’aimez pas, je peux vous dire que je ne vous aime pas non plus!”, avait lâché le réalisateur en brandissant le poing.

La Princesse de Montpensier, de Bertrand Tavernier

Film tourné dans le Cantal, à Raulhac au château de Messilhac

« En 562, la France est sous le règne de Charles IX, les guerres de religion font rage… Marie de Mézières, une des plus riches héritières du royaume, aime le jeune Duc de Guise, celui que l’histoire prénommera plus tard «le Balafré». Elle pense être aimée de lui en retour. Son père, le Marquis de Mézières, guidé par le souci d’élévation de sa famille, la pousse à épouser le Prince de Montpensier qu’elle ne connaît pas. Ce dernier est appelé par Charles IX à rejoindre les princes dans leur guerre contre les protestants. Afin de protéger sa jeune épouse, le prince l’envoie en compagnie du Comte de Chabannes, dans l’un de ses châteaux les plus reculés, Champigny. Il charge le comte, son ancien précepteur et ami, de parfaire l’éducation de la jeune princesse afin qu’elle puisse un jour paraître à la cour… À Champigny, Marie, insatisfaite, tente d’oublier la vive passion qu’elle éprouve toujours pour Guise. Le hasard des choses et le cours de la guerre feront que Guise et le Duc d’Anjou, futur Henri III, viendront séjourner à Champigny alors que Montpensier y a rejoint Marie. Anjou s’éprend à son tour de la princesse à laquelle Chabannes a succombé lui aussi… Elle deviendra alors l’enjeu de ces passions rivales et violentes.

Cannes 2010: sélectionné en compétition officielle

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/quiz-etes-vous-incollables-films-tournes-auvergne-1649776.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close