Crapahuter dans la « jungle verte » du Lioran

Cantal. On a testé pour vous : crapahuter dans la « jungle verte » du Lioran:

Grimper dans les arbres, avec en sus les joies de l’escalade, voila le mix parfait de l’accrobranche.

La rédaction est partie à la découverte de cette pratique au Lioran
Publié le 20 Juin 19 à 17:32

Qui n’a jamais grimpé à un arbre dans son enfance ?
Une fois adulte, cette pratique devient souvent impossible, ou alors très rare…
Heureusement, il est possible de retrouver ses sensations dans les parcours aventure d’accrobranche.
Il est parfois bon de revenir aux fondamentaux.
L’accrobranche, pratique maintenant bien connue des Français, continue d’étonner et d’émerveiller.
Pratique semi-sportive en pleine nature, l’accrobranche allie les plaisirs de l’enfance et la rigueur de l’escalade.
La rédaction est partie à la conquête du parcours, situé à la station du Lioran.
« Lioran aventure » est l’un des parcours d’accrobranche les plus anciens du département.
Ouvert depuis maintenant dix-huit ans, le parc vient de changer de propriétaire.
C’est Felix Testut, ancien membre de l’équipe depuis six ans, qui aujourd’hui tient les rênes.

À la conquête des cimes:
Ouvert tous les jours de juillet à août, Lioran aventure se situe au niveau de la prairie des Sagnes et compte neuf parcours.
Le nouveau propriétaire va garder les recettes, qui ont fait le succès du site, en apportant quelques nouveautés,
principalement axées sur la sécurité et le confort des « Accro Branchés ».

À partir du 1er juillet, le principe de fonctionnement évoluera sensiblement.
Aujourd’hui, l’accrobranche consiste à grimper directement dans les arbres, tout en étant assuré par des cordes et des mousquetons,
un peu comme en escalade. Il faut ainsi, régulièrement, suivre la « ligne de vie » symbolisée par la couleur rouge.
Chaque personne dispose de deux mousquetons à sa ceinture et au moins un doit, toujours, être attaché à cette ligne de vie,
pour éviter la chute ou l’accident.

Ce principe est parfois difficile à pratiquer, surtout pour les plus petits,
qui ont parfois tendance à se laisser griser par les sensations des activités.
Une ligne de vie continue sera ainsi disponible pour les plus petits, sur les parcours « mini-aventuriers ».

Concrètement le système réside « dans un crochet que l’on attache directement en fin de parcours.
Les enfants sont constamment sécurisés et ne peuvent plus se détacher » souligne Felix Testut.

Pour les adultes, le système va évoluer vers des mousquetons/crochets magnétiques baptisés « Clic it » :
« Ces mousquetons intelligents sont aimantés, de sorte qu’une fois accroché au câble,
on ne peut pas enlever l’autre avant d’avoir accroché le premier » souligne le propriétaire.
Une façon de limiter les fautes d’inattention, qui peuvent être dangereuses une fois en l’air.
Se prendre pour Tarzan le temps d’une journée

Une fois le parcours de sécurité « test » réalisé avec les moniteurs, qui dure un petit quart d’heure,
il est désormais temps de se frotter à l’accrobranche.
Les différents parcours permettent de monter crescendo en hauteur et en difficulté,
pour ne pas être tout de suite face à des jeux aériens trop compliqués.

Le plus grisant dans l’accrobranche, est cette sensation qui allie l’adrénaline à l’euphorie,
principalement lorsqu’on se jette dans le vide entre deux plateformes.
C’est par exemple le cas de la « liane de Tarzan », qui offre la possibilité de se balancer, accrocher à une liane,
vers un filet, avec le vide entre les deux, émotion garantie !

Peu à peu, on se laisse emporter par l’activité, qui offre de plus un moment de communion avec la forêt.
Bien agréable lors des fortes chaleurs, on évolue à l’ombre des arbres.

Tout commence par un peu de grimpettes:
Certains ateliers apportent une difficulté rehaussée, qui joue toujours entre la peur du vide,
l’équilibre et la satisfaction d’en être arrivé à bout.
Les jeux s’enchaînent, au fur et à mesure que l’on s’approche des cimes,
offrant aussi un panorama saisissant sur la forêt et la station du Lioran.
Conclusion des différents circuits, les fameuses tyroliennes se retrouvent aussi dans les parcours,
pour naviguer d’arbres en arbres.

À noter qu’il est fortement conseillé de réserver et venir assez tôt, pour pouvoir profiter pleinement du parc.
Ce dernier s’étend sur plus de deux hectares, de quoi passer l’après-midi entière sur place.

Selon la motivation et la vitesse de déplacement, il faut compter environ une heure par parcours.
Il sera conseillé de commencer par le parcours vert, qui conduit au bleu, puis au rouge et ainsi de suite.
Le denier « noir » ou « no-limit » est accessible à partir de 15 ans et représente le plus difficile et haut des parcours.

Côté tenue, il est préférable de s’équiper de chaussure de sport, d’un pantalon long et d’un T-shirt.
L’objectif étant d’être en confort et mobile le temps de l’activité.

Lioran aventure, prairie de Sagnes.

Renseignements et réservation : 06 74 97 40 94.

https://actu.fr/auvergne-rhone-alpes/laveissiere_15101/cantal-on-teste-vous-crapahuter-dans-jungle-verte-lioran_25113905.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close